Home / 0
Chargement Évènements
23
mars
samedi

La Montagne

23 mars @ 20 h 30

La Montagne

Une pièce de Guillaume Mitonneau & Thomas Chopin interprétée par Guillaume Mitonneau

Mis en scène Thomas Chopin

Bande son de Thomas Brinkmann, Mazzy Star, Kavinsky – Lumières de Antoine Duris – Regard sur les costumes Sonia Bosc – Collaborations artistiques Claire Dosso, Jalie Barcillon

Spectacle familial – 1 heure

Réservations recommandées

Notre théâtre ne compte que 84 places, il est donc prudent de réserver. Les billets sont achetés sur place au tarif de 2€, 5€ ou 10 € au choix du spectateur, 1€ pour les moins de 12 ans. Le placement est libre. Les places réservées doivent être retirées 10 mn avant le spectacle. Ensuite, elles peuvent être remises à la disposition du public.


« A la fin de mes études d’ingénieur lors de la présentation publique de mon mémoire une angoisse me prit : je perdis connaissance ! Aujourd’hui, mon parcours m’ayant mené sur scène, j’ai compris que le plaisir d’être face au public est proportionnel à la peur que je ressentis alors. La solitude face au public c’est la jubilation contradictoire du vertige, la même ivresse qu’en altitude ou à 10m du sol, alchimie du plaisir et de la peur. Le trac est à l’esprit ce que le vertige est à l’estomac : l’altitude et le public sont deux miroirs du vide. »

G.M.

Le monde actuel est une épreuve sociale difficile et permanente. Inévitable aujourd’hui dans notre société de prendre la parole, un jour ou l’autre, en public. Maitriser la prise de parole, c’est contrôler sa position sociale.

La Montagne est une performance physique et sensible qui mêle le théâtre, la danse, et l’art du clown.

Avec le soutien du Conseil Départemental de l’Essonne et de la SPEDIDAM. En coproduction avec le Collectif pour la Culture en Essonne et Cirk’Eol, Montigny les Metz (57).

La Montagne est une programmation à l’Arlequin du Service culturel de la ville de Morsang-sur-Orge

 

Savoir « se vendre » : le stress d’une société de l’image

Désormais, tout le monde doit savoir se présenter et vendre son projet. Les hommes de pouvoir font de la gestion de leur image une priorité. Poussés par leur ambition, ils peaufinent au degré près, leur apparence, ils investissent dans la com. L’ego trip est leur métier : ils doivent à chaque instant maitriser ce que leurs gestes racontent ; sans cesse assurer pour gravir une à une les marches du pouvoir et atteindre les sommets : gloire, argent, pouvoir.

Le projet de ce spectacle est de faire un zoom, de mettre en scène ce qui se passe dans la tête d’un orateur d’envergure qui se présente à la foule et qui, l’espace d’un instant, est traversé par un doute : « Et si jamais je n’assurais pas ? ». C’est alors qu’une faille s’ouvre.

Ce spectacle est une ode aux failles, aux faiblesses, aux imperfections qui font la beauté de la nature humaine.

Détails
Résumé
Address: Burn out version clownesque

Laisser une réaction

Your email address will not be published.