Home / 0
Chargement Évènements
15
octobre
vendredi

Le chant du bouc (COMPLET)

15 octobre @ 20 h 30 CEST

Vendredi 15 octobre 2021 à 20h30

Le Chant du Bouc / Complet / Réservations terminées

Théâtre d’objet, tout public à partir de 12 ans, durée 50 min.

Cie à – Direction artistique, écriture et mise en scène : Nicolas Alline et Dorothée Saysombat avec le concours de Nicolas Quilliard

Jeu : Nicolas Alline, Dorothée Saysombat et Jean-Pierre Hollebecq
 – Musique : Nicolas Gallard – Lumières : Rodrigue Bernard

Spectacle proposé dans le cadre de la saison Dedans-Dehors du Théâtre Brétigny – scène conventionnée d’intérêt national

© Photographies Jef Rabillon

« Mieux vaut une petite injustice qu’un grand désordre », Dupont Lajoie, de Yves Boisset, 1974.

Tragédies minuscules pour objets et personnages

A travers une écriture théâtrale burlesque et musicale, Le Chant du bouc est une tragédie minuscule mais universelle, fable aigre-douce autour de l’intégration, de la figure de l’étranger, du rapport à la norme.

Le « bouc émissaire » en tant qu’héros tragique est la  figure autour de laquelle s’articule le propos et l’écriture de la pièce. Trois personnages sont réunis autour de l’enterrement d’un bouc, vraisemblablement victime d’un crime dont nous ne connaissons ni le motif ni le coupable.

Plus qu’un animal mort, il est la métaphore de ce qui a été sacrifié pour les uns, mais aussi de l’expiation des crimes commis par les autres.

Il symbolise l’état tragique dans lequel chacun se trouve. Au prix de quel sacrifice parvient-on à s’intégrer, à être reconnu ? À quelle part de nous-mêmes sommes-nous prêts à renoncer en échange de cela ?

RECOMMANDÉ PAR FRANCE INTER
« Dans une banlieue pavillonnaire paisible avec ses maisons coquettes, ses jardins impeccables, et ses adorables animaux de compagnies, un crime vient d’être commis. Les habitants sont éberlués… Que s’est-il donc passé ? Comment la haine s’est-elle immiscée dans ce micro-monde aussi parfait d’apparence qu’une réclame des années 60 ?
« Ce spectacle d’objets, inventif et grinçant, met en scène une querelle de voisinage qui dégénère. Le jeu pince-sans-rire des acteurs et la précision de leurs gestes sont soulignés par la rythmique infaillible du percussionniste. Cette fable légère et burlesque questionne la figure du bouc émissaire. Une tragédie minuscule mais universelle !
La Compagnie à, avec des petits objets, une maison, une voiture, un chien, nous parle avec un humour féroce du voisinage dans une chorégraphie jubilatoire. Un vrai régal !  » France Inter
Réservations recommandées

En raison des règles sanitaire, la jauge de l'Arlequin est réduite et une partie des places sont réservées pour les abonnés du théâtre Brétigny, il est donc prudent de réserver. Les billets sont achetés sur place au tarif de 2€, 5€ ou 10 € au choix du spectateur, 1€ pour les moins de 12 ans. Le placement est libre. Les places réservées doivent être retirées 10 mn avant le spectacle. Ensuite, elles peuvent être remises à la disposition du public.

POUR RESERVER, CLIQUER SUR LE BOUTON CI-DESSOUS

Coproductions : Le Carré / Scène nationale de Château-Gontier (53) Biennale Onze, TJP de Strasbourg – CDN d’Alsace (67), Institut international de la Marionnette de Charleville-Mézières (08), Maison Folie Moulins de Lille (59), Théâtre de l’hôtel de ville de St Barthélémy d’Anjou (49).

Soutien du Pôle culturel des Coëvrons à Evron (53), Région Pays de la Loire (spectacle et fonctionnement).

Résidences au Garage / Cie de l’Oiseau Mouche de Roubaix (59), au Théâtre de la Girandole de Montreuil (93) et à l’EPCC – Le Quai, Angers (49).

Avec l’aide au projet de la DRAC des Pays de la Loire, l’ADAMI, la Spedidam, EPCC-Anjou Théâtre et la Ville d’Angers.

Details
Date: 15 octobre
Time: 20 h 30

Laisser une réaction

Your email address will not be published.